Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher Jean-François

Publié le par Parti de Gauche sur la 6ème circonscription de l'Essonne

Ce billet commence ce matin, dans ma salle de bain, alors que, comme tous les matins, j'écoute mon morning rock qui me file ma dose d'énergie pour marcher dans ma vie du bon pied. Je suis donc dans ma salle de bain à écouter le flash info quand je manque de me couper en entendant cette brève : Jean-François COPE va recruter les candidats de l'UMP pour les municipales par petites annonces. Sur le coup, je me dis que c'est marrant de faire une blague de 1er avril à la mi février, c'est conceptuel et novateur.

Sauf qu'en fait, non, ce n'est pas une blague, comme le prouve cet article du site de France Info. Et d'un coup, je n'ai plus du tout envie de rire. D'accord, l'UMP et son président sont des adeptes des blagues pas drôles comme le pain au chocolat ou le feuilleton de leur élection interne. Mais là, Jean-François, permet moi de te le dire, tu pousses quand même le bouchon vachement loin.

La tristitude de Oldelaf version spéciale UMP

L'UMP a perdu toutes ses élections (même internes, je ne m'en lasse pas) depuis un sacré bout de temps (oui ça me fait plaisir de le rappeler et je fais ce que je veux, c'est moi qui écrit, na : Looooooooooseeeeeeer !) et souhaite montrer son opposition au gouvernement par les urnes. Bon, là encore je ne vois pas à quoi tu veux t'opposer Jean-François : TSCG, accord MEDEF, pacte de compétitivité GALLOIS, c'est que du libéral. Et je ne parle pas de l'amnistie des syndicalistes qui ne vient pas, du gazage des travailleurs à Florange ou du rythme des expulsions des sans papiers.

La seule explication plausible, c'est que ça fait vraiment un deuxième trou au XXX de la droite, le mariage pour tous, parce que sinon, je vois pas.

Notre belle devise le dit : Liberté, EGALITE, Fraternité

Notre belle devise le dit : Liberté, EGALITE, Fraternité

Mais revenons à nos moutons. Jean-François, tu veux donc reconquérir de la crédibilité par les urnes et tu prépares les municipales. De toute façon, ne cherchez pas chers lecteurs, tous les partis déclareront que ce n'est qu'un scrutin local sans importance nationale mais font tout de même des municipales un objectif stratégique majeur. A Jean-François de déclarer qu'il n'a pas assez de candidats. Qu'a cela ne tienne, il va recruter.

Là encore, tu n'es pas le seul camarade (oui, j'appelle Jean-François, ça l'ennerve et j'adore ça). C'est ainsi que dans les partis progressistes, nous entretenons des relations avec le milieu syndical, le monde associatif, la sphère culturelle. Mais le but n'est pas tant de recruter de potentiels noms et appuis pour monter une liste mais bel et bien de créer du lien, de partager des idées et de leurs donner une application locale utile à la population. Nous appelons ça la radicalité concrète.

Jean-François, tu nous proposes une toute autre méthode : je vous l'ai dit, chers lecteurs,il va passer des petites annonces. La droite, pourtant réticente à voir la démocratie s'immiscer dans le monde de l'entreprise, par la présence de représentants des salariés dans les conseils d'administration, n'hésite pas, sans la moindre analyse de sa propre contradiction, à imposer une méthode managériale à la démocratie. Encore un rempart qui tombe. Mais deux choses me gênent plus particulièrement.

La première, c'est que cet appel va attirer des opportunistes qui n'ont que faire des problématiques locales si ce n'est celles qui leur sont propres. Le risque est donc de se retrouver avec des élus n'ayant que peu d'idée de ce que représente la charge d'une commune et dont les projets se borneront à ce que peuvent proposer les lobbyistes divers.

La seconde vient du chiffre révélé ces derniers jours : 32 % des français -sic- adhèrent aux idées du Fhaine. Bien plus de la moitié de ces personnes sont des sympathisants de l'UMP. D'ailleurs, le même sondage indique que 37% des UMP interrogés sont pour des alliances locales UMPFN. Nous savions déjà que la porosité entre les deux partis était importante, le sondage le confirme. Quel rapport avec notre sujet ? Il est limpide : il y a fort à parier que les petites annonces vont attirer nombre de ses sympathisants du parti du fascisme et de la haine. Il n'y a plus qu'un pas à faire pour imaginer des programmes prônant la « préférence nationale ».

Jean-François, tu joues un jeu très dangereux, car à des fins de calcul purement électoral tu risques de provoquer une vague de sectarisme aux relents putrides de xénophobie et d'intolérance. Mais la France, la belle, la rebelle, la métissée, qui défend les droits de l'Homme, MA FRANCE sera sur ton chemin pour pisser sur la flamme pour éteindre le feu de l'obscurantisme ! Sache le Jean-François, nous ne te laisserons pas faire.

Cher Jean-François

Pierre, co animateur du blog

C'est triste que ce morceau soit toujours autant d'actualité...

Commenter cet article